La PMA vieille lubie socialiste.

 vacher-de-lapouge.jpeg

 

La PMA pour les socialistes n'est pas une idée moderne, 

c'est même carrément du réchauffé:

Si vous pensez encore que la fécondation artificielle est une méthode médicale higt tech (et donc digne d'une admiration et d'une adhésion sans condition), lisez ces quelques lignes tirés d'un cours fait à Montpellier en 1886*:

  

Ce délais pourrait être abrégé (…) en employant la fécondation artificielle. Ce serait la substitution de la reproduction (…) scientifique à la reproduction bestiale et spontanée, dissociation définitive de 3 choses déjà en voie de se séparer: amour, volupté, fécondité. (…) un très petit nombre d'individus masculins d'une perfection absolue suffirait pour féconder toutes les femmes dignes de perpétuer la race (…) .

Le sperme, en effet, peut être sans perdre ses propriétés, dilué dans divers liquides alcalins. La solution (…) reste efficace à la dose de 2 centimètres cubes injectés dans l'utérus.

Minerve remplaçant Eros, un seul reproducteur en bon état de santé suffirait ainsi pour assuré 200 000 naissances annuelles. Le sperme peut aussi être transporté (…) j'ai obtenu à Montpellier une fécondation avec du sperme envoyé de Béziers par la poste (…).

...

Voilà, c'était il y a très longtemps, 1886: imaginez un peu, c'était un autre millénaire... pour vous dire...

 

Depuis, on a déjà essayé ce genre d'idée dans une contrée voisine: A ce que j'en ai entendu dire, les gens n'en n'ont pas été ravis...

Je pense que parfois, même si une théorie semble logique, il faut oser demander si elle est utile...

* Les Sélections sociales – cours libre de science politique professé à l'université de Montpellier (1888-1889) par G. Vacher de Lapouge     p 471-473

voici quelque pages en extraits :  Aller directement au début de la page 473, c'est un des passage les plus délirants. 

Page 471page.471.jpg (154.24 Ko)

Page 471

Page 472page.472.jpg (207.39 Ko)

  Page 472

Ce monsieur était socialiste...

vacher-de-lapouge.jpeg

Ma conclussion: 

Le socialisme dans son ensemble, et pas seulement dans sa version "nationnale"  

n'a jamais été capable de produire des "anti-corps" contre la tentation d'eugénisme...

bien au contraire...

Il a probablement été à l'origine de cette idée !


 à lire dans :  http://www.liberation.fr/societe/2013/06/29/paris-une-marche-lgbt-pour-continuer-a-avancer-sur-la-pma_914676

(...) Mais dans la foule qui défile derrière une grande banderole        «LGeT, allons au bout de l’égalité»,

beaucoup estiment que la loi Taubira n’est pas suffisante. «Un certain nombre de nos revendications n’ont pas été satisfaites», souligne Nicolas Gougain, citant la PMA, (...)  


  voir aussi ce site très intérressant qui vante les mérites de Lapouge...

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rhs_0048-7996_1963_num_16_3_4458


 

Quand les socialistes confirment naïvement leur assentiment pour leur prédécesseurs eugénistes:

voici le mail que la manif pour tous a reçue alors qu'elle demandait une entrevue:

on voit bien: 

1/ que nous sommes des "sous-hommes" dont les arguments ne méritent pas d'être écoutés.

clairement, dans leur tête, l'égalité a des limites !

2/ que le mariage pour tous est intiment lié à ce vieux rève socialistes de soumettre l'homme à la médecine.

agauchetoute.stgely@free.fr

13:53 (Il y a 7 heures)

Mesdames, Messieurs,

Nous ne répondrons pas favorablement à votre demande de rencontre car le fait est que nous ne partageons pas les mêmes valeurs et cette entrevue n'a aucune raison d'être :

super les convictions démocratiques: on commence par refuser le dialogue avec les autres... puis le goulag pour tous ?

Nous défendons le droit au mariage pour toutes et tous par conviction raisonnée que la liberté de choix est essentielle à chacune et chacun, et que l’égalité devant la loi, comme norme de la société, est porteuse d’un message sans équivoque qui délégitime les discriminations.

Nous défendons le droit à l’adoption parce que nous pensons que les personnes LGBT ne forment pas de moins bons parents que les autres et qu’ils ont autant d’amour à transmettre à des enfants.

On est d'accord, n'empèche que les adoptés --- dont le collectif n'a pas été reçu par le gouvernement --- estiment que le fait d'avoir été abandonnés ne doit pas entraver leur droit à avoir une famille comme les autres. 

Nous défendons aussi l’intégration du droit à la procréation médicalement assistée pour les femmes lesbiennes car, une fois évacuée la conception qui assigne une valeur inférieure à celles et ceux qui s’écartent d’une soi-disant norme hétérosexuelle, le cœur du débat est la filiation fondée sur l’engagement parental. Les lois de bioéthique ont consacré la valeur de l’engagement du compagnon stérile lors d’une PMA avec don de sperme : le compagnon de la mère a accès aux mêmes facilités pour faire reconnaitre sa filiation qu’un père biologique. Cette vérité selon laquelle ce sont l’amour et l’engagement parental qui fondent la filiation doit nécessairement s’appliquer pour les couples de femmes lesbiens. Dans un couple de femmes, aussi bien la parturiente que celle qui l’accompagne sont mères toutes deux. Par ailleurs, une femme seule recourant à la PMA a un projet parental tout aussi cohérent qu’une personne seule qui adopte.

1/ c'est super : au final, c'est un médecin qui fait l'enfantmais ce n'est pas de l'eugénisme voyons, c'est de l'amour: tout va bien ! 

L'amour a le dos large, vraiment : les nationnaux - socialistes ont tué leurs malades mentaux par amour... 

2/ ben non, désolé de briser vos rèves, mais l'amour seul ne suffit pas pour créer la filiation...c'est une réalité purement biologique et non un jugement de valeur, pour qu'il y ait filiation, il faut avant tout un homme et une femme.

Sortir de cette limite oblige à faire rentrer un scientifique dans le projet, et à faire des choix de donneur qui relève de l'eugénisme.

C’est pourquoi, le Front de Gauche exige du gouvernement qu’il s’engage fermement et publiquement sur ces trois revendications légitimes et demande à la majorité parlementaire de les voter.

bon, on vous aime bien vous les gauchistes, mais faudrait arreter de vous planter: le pacte germano soviétique, et des années de silence sur le goulag, çà vous a pas suffit, vous en redemendez ?

après, c'est sûr que refuser d'écouter les arguments "dissidents", c'est pas la meilleure méthode pour éviter de s'égarer..

Cordialement,

Jean-Marie Lalande pour la liste A Gauche Toute !

------------------------------------------------------------------------------: Samedi 22 Mars 2014 12:19:29


 

Dans la série des dangereux

vous avez aussi les libres penseurs

avec Ernst Haeckel 

matérialiste moniste il a, comme tout les matérialistes purs, bien du mal à expliquer l'apparition de la vie : 

<< Haeckel a aussi construit l'arbre généalogique des êtres organisés en partant de l'apparition du premier germe de vie par voie de génération spontanée. 
>>  
  http://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Ernst_Haeckel/122922

LOL...

 

merci, quand on prétend que les croyants sont obcurantistes de préciser que les matérialistes le sont autant sinon plus, puisque leur doctrines se veulent scientifiques... alors que l'Eglise a exigé, plus particulièrement depuis le procès Galilée qui a eu ce mérite, de séparer la science de la théologie. 

et merci à Pasteur qui lui, croyant et donc moins freiné par des mythes bidons, a détruit cette croyance soi-disant scientifique de la génération spontanée.


la fin du sex reproductif

The End of Sex and the Future of Human Reproduction

Henry T. Greely

Within twenty, maybe forty, years most people in developed countries will stop having sex for the purpose of reproduction. Instead, prospective parents will be told as much as they wish to know about the genetic makeup of dozens of embryos, and they will pick one or two for implantation, gestation, and birth. And it will be safe, lawful, and free. In this work of prophetic scholarship, Henry T. Greely explains the revolutionary biological technologies that make this future a seeming inevitability and sets out the deep ethical and legal challenges humanity faces as a result.

Developments in genetics and stem cell research are giving rise to new techniques that will vastly improve preimplantation genetic diagnosis (PGD) and in vitro fertilization (IVF), making sexless reproduction not just possible but cheap and easy—what Greely coins “easy PGD.” The first child born using PGD is now 25 years old, and thousands more are born each year. Advanced by economic, social, legal, and political forces, the emerging science has made the concerns that were once the stuff of science fiction into real problems that our children and grandchildren will face routinely.

Deeply informed by Greely’s command of both science and law, The End of Sex and the Future of Human Reproduction is a book for parents, citizens, and all those, born and unborn, who will face the consequences of a new era of human reproduction.

http://www.hup.harvard.edu/catalog.php?isbn=9780674728967&utm_content=buffer5de1d&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer

 

le socialiste Georges Vacher de Lapouge proposait déjà en 1886 en chair de Montpellier, la fin du sex reproductif ...voir page 473 :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6814n/f483.image

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site