Fertilité des paires ?

Quand je regarde autour de moi, je vois beaucoup plus de couples sans enfants

— à la louche, je dirais 10% dans mes connaissances —

ou de célibataires sans enfants

que de paires.

Mais là ou les couples acceptent comme évidente l'interdit de la PMA,

là où les couples font leur deuil de la stérilité subie et trouvent d'autre moyen de répandre leur amour autour d'eux

,

je suis stupéfaite de voir

à quelle point la stérilité — pourtant choisie — est insupportable aux paires,

à quel point cela semble impossible à une paire de faire le lien fécondité – générosité,

et surtout avec quelle facilité les paires passent outre

non seulement l'interrogation éthique,

mais aussi l'illégalité de certaines pratiques

Tout en sommant les maires de respecter la loi "votée" !…

Il y a quelque mois je pensais que ce mariage n'était pas très important, maintenant que j'ai pris le temps d'y réfléchir, j'ai l'impression que donner un livret de famille à une paire, c'est donner une boite d'allumette à un pyromane.


 

http://www.huffingtonpost.fr/edwin-and-robert/temoignage-famille-homoparentale_b_3346894.html?utm_hp_ref=tw

Cet article est amusant, parce que sans le vouloir, il démontre que l'"homophobie" est un mythe: je côtoie plus de paires qui élèvent des enfants (adoptés ou issus de divorces) que d'homophobes.

D'ailleurs où sont-ils les homophobes... bizarrement pas dans la manif en tout cas... 


Et voici une voix qu'on entends peu, et pourtant ils existent mais n'osent pas s'exprimer contre leur "frères" : des homos qui au fond d'eux même sont comme la plupart des couples opposés à ce que la médecine régente leur procréation à n'importe quel prix, et préfère s'investir leur talent dans autre chose, où adopter.

http://www.huffingtonpost.fr/social/zetetikos/temoignage-famille-homoparentale_b_3346894_257643222.html?utm_hp_ref=fb&src=sp&comm_ref=false

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site