Facho?

Cette insulte revient souvent, elle me génait un peu... personne n'a envie d'être facho ! 

Du coup, je me suis posée pleins de questions.

Par exemples: Est-ce que accueillir pendant 2 ans un jeune africain, pour l'aider à finir ses études en France, jeune garçon qui, de plus est, avait installé son tapis de prière au milieu du salon. est la marque d'un racismes extrème ?

Pourtant, toute cette famille a manisfesté...

Mais, continuons, comme Alice, de suivre le lapin blanc... 

 

Qu'en est-il de la haine des nazi contre les homosexuels ?

accrochez-vous :

http://www.ndf.fr/nos-breves/15-02-2012/exclusif-serge-klarsfeld-defend-christian-vanneste-de-france-il-ny-a-pas-eu-de-deportation-dhomosexuels

<<  
 

Serge Klarsfeld, une polémique est survenue suite à une déclaration de Christian Vanneste selon laquelle il n’y a pas eu de déportation d’homosexuels de France. Qu’en pensez-vous ?

De France, il n’y a pas eu de déportation d’homosexuels. Un déporté homosexuel a bien témoigné, mais il est parti d’Alsace, territoire qui se trouvait régit par les lois allemandes.

Des homosexuels ont-ils été déportés pendant la Seconde guerre mondiale ?

En Allemagne oui, mais pas en France. Les lois allemandes n’ont pas été étendues à d’autres pays. Il n’a jamais été question de déporter des homosexuels français. Je n’ai jamais entendu dire que l’on arrêtait des gens parce qu’ils étaient homosexuels.

Les personnes homosexuelles qui ont pu être arrêtées en France ne l’ont pas été en raison de leur homosexualité. Il y a certainement eu des homosexuels déportés mais pour d’autres raisons. Cela pouvait être pour non-respect du couvre-feu ou pour fait de résistance ou tout simplement des condamnés de droit commun.

S’il n’y a pas eu d’homosexuels déportés en France en raison de leur homosexualité, qu’est-ce qui pousse les lobbies homosexuels à vouloir l’imposer comme une vérité ?

Les homosexuels ont été victimes des nazis en Allemagne, peut-être imaginent-ils que cela correspondait aux prémisses de ce qui les attendait ailleurs. Ainsi ils élargissent la déportation des homosexuels alors qu’elle n’a touché que le Reich. Pour ma part je n’ai jamais vu un document faisant état de la déportation d’homosexuels en France.

Voyez-vous là une instrumentalisation du drame concentrationnaire ?

S’ils disent que la déportation d’homosexuels a eu lieu ailleurs que dans le Reich et notamment en France, soit ils se trompent de bonne foi, soit ils trompent de mauvaise foi.

On ne peut absolument pas comparer ce type de déportation avec la déportation des Juifs.

La question qui est intéressante, c’est de savoir comment et pourquoi en Allemagne,

alors que des nazis étaient homosexuels,

on arrêtait des homosexuels.

 (...)

<<  

 

le lapin blanc commence à déguéner sa  montre à gousset ...

puisque ce lapin a l'air si spécial, comme Alice, suivons le dans son terrier... 

Vous vous souvenez de votre cours d'histoire de collège, où laisse filtrer un détail: les chefs des SA, lors de leur arrestation, dormaient à 2 ensemble dans la même chambre... Problème budgétaire ? s'est dit naïvement la collègienne que j'étais...Etrange pour des gens qui étaient devenus les maitres de l'Allemagne...

petit rappel pour les nuls en histoire: 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nuit_des_Longs_Couteaux

Donc, je disais,  cet étrange sentiment, le même que le jour où on a essayé de me faire croire  —  au nom des maths modernes, dont l'inventeur (Cantor) a quand même fini dans un asile! ( dans la vrai vie, faut pas abuser des lapins blancs, ni des éléphants roses! )  —  qu'une droite était un joli nuage de points pas particulièrment alignés... étrange sentiment donc, un peu comme celui qui nait à la lecture de l'aventure d'Alice dans le suréaliste pays des merveilles.

extrait de http://fr.wikipedia.org/wiki/Ernst_Röhm

<< Le 30 juin à 6 h 30, Hitler arrive à la pension Hanselbauer à Bad Wiessee où les SA avaient l'habitude de séjourner ensemble pour leurs vacances. Pistolet au poing, il entre en trombe dans la chambre de Röhm, le traite de traître et le déclare en état d'arrestation5. Hitler, le pistolet toujours au poing, poursuit sa course et cogne contre la porte d'une chambre voisine6 : il y découvre le chef de la SA de BreslauEdmund Heines, qui a manifestement passé la nuit avec un membre de la SA de 18 ans
>>  

puisque ce lapin a l'air si spécial, comme Alice, suivont le dans son terrier... 

<< De fait, même si cette accusation vise à jouer pragmatiquement sur l'homophobie populaire afin de justifier la purge, la Nuit des Longs Couteaux marque un tournant dans la persécution des homosexuels en Allemagne en vertu notamment de l'application du paragraphe 175 du Code Pénal réprimant les actes homosexuels masculins, avant même l'aggravation de celui-ci en 1935. Les condamnations à ce titre sont multipliées par 5 entre 1934 et 1935
>>  

Il semblerait que Hitler soit devenu homophobe sur le tard, quand il en a eu besion , pour se débarrasser des SA trop puissants.

Autre étonnement: cela correspond à leur attidudes par rapport aux transsexuels: 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dora_Ratjen

aucun problème pour fermer les yeux, tant que cela peut servir les théories anti-sémites.

<<

Il semble que les nazis aient fermé les yeux sur une ambigüité sexuelle pourtant évidente (voir la photo de "Dora" prise en 1937) pour créer une concurrente à la favorite allemande du saut en hauteur dans les années '30 : Gretel Bergmann, une juive allemande...

>>  

 

Je crois que, comme au pays des merveilles, la logique a été abandonnée au profit de la folie.

 


Judith A. Reisman 

 

je viens de trouver sur le site de Judith A. Reisman http://www.drjudithreisman.com

un article de Tony Marco  ( May 4, 2002 ) http://www.drjudithreisman.com/archives/2014/01/the_homosexual.html

bon, le niveau d'anglais utilisé dans cet article dépasse le mien, mais il semblerai bien que cet article corrobore ma conjecture. 

<<  
 

The historical data do not sustain claims of homosexual martyrdom. On the contrary, in June 1935, two years after Hitler's victory, "Unnatural" was purged from the German Criminal Code description of homosexuality. Katz reports that without Himmler's express permission -- even if repeatedly apprehended having sex -- homosexual actors and artists were not to be incarcerated.

`Again, in 1940, Himmler reiterated that only homosexual "multiple offenders" could be jailed, while a pledge of abstinence could result in their freedom. In light of such evidence, questions abound. No Nazi laws penalized non-practicing homosexuals. No "gay ghettos" were plundered and wiped from the face of the earth, their populations hauled off to be gassed -- while 6 million Jews lost their "civil rights," jobs, educations and lives.

>>  

 

 


Pour finir, je vous invite juste à regarder cette carte des enfants juifs déportés

aucune comparaison: 40 dans ma seule ville d'origine...

oui, çà c'est le vrai acharnement débile,

http://tetrade.huma-num.fr/Tetrademap_Enfant_France/

en comparaison, les nazis étaient manifestement peu génés par les gays...

 


 

la logique du discour semble être: si vous êtes nos ennemis, vous êtes dans le camp du mal, avec les fachos

et réciproquement: puisque les LGBT sont dans le camp du bien: ils ont forcement été ennemis du nazisme:

d'où contruction du mythe, car parfois la réalité n'est pas satisfaisante...

http://www.infos-bordeaux.fr/2014/breves/deportation-la-desinformation-des-lobbies-homosexuels-5912


 

Y aurait-il un rapport entre l’homosexualité et le totalitarisme ?

L’homosexualité peut y conduire. Parce qu’elle est le culte du même, la négation de la femme, de l’altérité, de la reproduction… culte qui avait été porté par les mouvements de jeunesses allemands comme le Wandervogel (« oiseau migrateur »), et qui a ensuite été repris par les Jeunesses hitleriennes. L’homosexualité conduit aussi à un antisémitisme virulent à cause de l’interdit biblique pesant sur « l’abomination de l’abomination », c’est-à-dire la sodomie. Elle conduit aussi à un antichristianisme tout aussi violent à une époque où les chrétiens respectent l’interdit biblique. Ce que je trouve inquiétant dans la situation d’aujourd’hui, c’est la négation progressive de la sacralité et de l’unicité de la personne humaine. Le critère pour échapper au totalitarisme, c’est bien la reconnaissance de la valeur absolue de chaque être humain.

http://www.ndf.fr/poing-de-vue/24-07-2015/philippe-simonnot-le-communautarisme-gay-met-en-danger-la-republique#.VbXISJcwd0q


 

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site