Tout est bien lié...

 

<<

 

 

La " théorie du genre " , ça n’existe pas ! C’est comme le monstre du Loch Ness, tout le monde en parle, cela sert de repoussoir, mais personne ne l’a vu ! 

>>  (Najat Vallaud Belkacem, le Point, 20 juin 2013) http://www.vigi-gender.fr/citations

 

bref, le genre — comme autrefois le goulag — cela n'existe pas ! 

Dénouons tout cela!

 

Partons de la lettre de Peillon aux recteurs du 4 janv 2013

<<  
 

(…)
La lutte contre l'homophobie en milieu scolaire, public comme privé, doit compter aux rang de vos priorités. J'attire à ce titre votre attention sur la mise en œuvre du programme d'actions gouvernemental contre les violences et les discriminations commises à raison de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre.

Je souhaite ainsi que vous accompagniez et favorisiez les interventions en milieu scolaire des associations qui luttent contre les préjugés homophobes, (…) Je vous invite également à relayer avec la plus grande énergie, au début de l'année, la campagne de communication relative à la "ligne azur" , ligne d'écoute pour les jeunes en questionnement à l'égard de leur orientation ou leur identité sexuelles.

Dans l'attente des conclusions du groupe de travail sur l'éducation à la sexualité, vous serez attentifs à la mise en œuvre de la circulaire du 17 février 2003 qui prévoit cette éducation dans tous les milieux scolaires et ce, dès le plus jeunes âge.
(…)
vous le savez, j'ai confié à Michel Teychenné une mission relative à la lutte contre l'homophobie, …
(…)

>>  à lire sur 118950404 lettre de vincent peillon aux recteurs118950404 lettre de vincent peillon aux recteurs (488.63 Ko)

 Michel Teychenné n'est pas un inconnu au parti socialiste... http://medias-presse.info/homosexualite-et-socialisme-fete-ses-30-ans-cet-apres-midi-a-paris/3154

voyons donc le rapport qu'a pondu Michel Teychenné:

pour confirmer le lien, à la page 36 (anexe 1) Michel Teychenné affiche fièrement la lettre de mission reçue de Peillon le 15 oct 2012

<<  
 

A l'occasion de la marche des fiertés (…) le Premier ministre a réaffirmé que le gouvernement a inscrit à son programme de travail la mise en œuvre des engagements pris pendant la campagne présidentielle en matière de lutte contre les discriminations liées à l'orientation sexuelle ou à l'identité de genre.
(…)
Fin décembre, vous me proposerez mes actions à mettre en place par le ministère de l'éducation nationale pour la rentrée 2013 (…)

>>  page 36 (anexe 1)   du Rapport teychenne juin 2013Rapport teychenne juin 2013 (3.58 Mo)

 et le mot genre -- oui, celui qui n'existe pas ! -- apparait environs 57 fois dans le rapport teychéné...

on y trouve ce genre de discours

<<  
 

Valoriser des représentations positives des LGBT en assurant une meilleure visibilité de l’homosexualité
et de la transsexualité à l’École, comme c’est aujourd’hui le cas dans la société française, dans les
médias et sur les réseaux sociaux .
• Aborder l’identité sexuelle ou de genre de façon circonstanciée .Une éducation sur les stéréotypes,
les préjugés, les rôles ou l’identité peut être mise en place dès le plus jeune âge et de façon progressive
et adaptée à l’âge des élèves afin de conduire à l’acceptation de la diversité humaine, y compris de la
transidentité ou de la transgression du genre .
Intégrer la lutte contre l’homophobie dans une réflexion sur le refus du sexisme.En effet, une
des particularités de l’intolérance à l’homosexualité ou à la transidentité touche aux représentations
sociales des genres .Homophobie, transphobie et discriminations envers les femmes participent du
même ordre sexuel dans lequel les rapports sociaux correspondent à une hiérarchie des genres et des
sexes .Elles reposent sur un même rejet du féminin et procèdent du refus de l’égalité entre les genres
féminin et masculin .

>> page 28    du Rapport teychenne juin 2013Rapport teychenne juin 2013 (3.58 Mo)

 

et là... on découvre que la soi-disant lutte pour l'égalite F/H est en fait destinée à "Valoriser des représentations positives des LGBT "  !!!

 

petite parenthèse: à la page 9, la référence aux textes internationaux qui commencent à fleurir pour nous imposer le genre.

<<  
 

Pourront être utilisées dans ce document les définitions suivantes, conformes à celles qui sont utilisées par les organisations internationales .

(Sources :

Principe de Jogjakarta – principes sur l’application de la législation internationale en matière d’orientation sexuelle et d’identité de genre, 2007 .

La discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre en Europe, Conseil de l’Europe, Strasbourg, 2011 .)

(...)

Genre et sexe : Le terme « sexe » désigne des différences biologiquement déterminées, tandis que « genre » renvoie aux rôles, comportements, activités et attributs socialement construits qu’une société donnée considère appropriés pour les hommes et les femmes .

(...)

Identité de genre : Désigne l’expérience intime et personnelle de son genre profondément vécue par chacun, qu’elle corresponde ou non au sexe assigné à la naissance .

Orientation sexuelle :Capacité de chacun de ressentir une profonde attirance émotionnelle, affective et
sexuelle envers des individus du sexe opposé, de même sexe ou de plus d’un sexe, et d’entretenir des relations
intimes et sexuelles avec ces individus .Elle est distincte de l’identité de genre .


Transgenre/transsexuel(le) :Désigne une personne dont l’identité de genre diffère de son sexe à la naissance .
Les personnes transgenres peuvent être hétérosexuel(le)s, homosexuel(le)s ou bisexuel(le)s .

Une personne transsexuelle est une personne transgenre qui suit ou a suivi un traitement (notamment chirurgical ou
hormonal) destiné à faire en sorte que son corps corresponde au genre qu’elle vit .

>>  page 9   du Rapport teychenne juin 2013Rapport teychenne juin 2013 (3.58 Mo)

 

 Bref Ce M. Teychenné a aussi préfacé le fameu rapport " Éduquer contre l’homophobie dès l’école primaire " du SNUipp-FSU

 

<<  
 

Le SNUipp n’a pas choisi cette voie. Depuis 2004, il a créé
une commission de lutte contre l’homophobie, avec l’objectif d’analyser et de comprendre ce qui se passe à
l’école et de faire des propositions. Avec d’autre partenaires syndicaux et les parents d’élèves de la FCPE, le
SNUipp a essayé de faire avancer l’idée que c’est très tôt, dès la maternelle, qu’il faut empêcher l’ancrage
des comportements discriminatoires, des stéréotypes et de la violence. Il aura fallu attendre 2013 pour que
cette évidence soit reprise dans les discours officiels.

>> page 8 du rapport eduquer-contre-l-homophobie-des-l-ecole-primaire-2013-30-05.pdfeduquer-contre-l-homophobie-des-l-ecole-primaire-2013-30-05.pdf (3.63 Mo) du SNUipp-FSU

ne cherchez pas donc d'aide de la part des parents de la FCPE !!!!

et voilà le genre d'argument dont on a bourré le crane des membres de ces syndicats:

<<  
 

Pourquoi et comment lutter contre l’homophobie dès l’école primaire ?
« Ceci est du ressort des familles ! »La lutte contre les discriminations, l’éducation à la sexualité, sont
du ressort des programmes scolaires. L’éducation civique, la connaissance et le respect des lois entrent dans
les missions de l’école et ce quelles que soient les convictions des familles. Pour ne prendre que l’éducation
à la sexualité, tous les acteurs témoignent des connaissances très précoces des élèves et de la construction
de conceptions de la sexualité sexistes et mécanistes dues en partie à l’accès à des sites ou des documents
réservés aux adultes. Il est important de ne pas laisser s’imprégner de telles représentations et d’agir tôt sur
l’ensemble des stéréotypes. Or, chez les parents comme chez les enseignant -es, le fait de ne pas être à
l’aise avec les questions de sexualité empêche d’aborder de manière sereine et rigoureuse ce qui pourtant
contribuera à l’épanouissement des élèves dans leur future vie d’adultes.
« Les enfants sont trop petits ! » Les équipes d’école doivent maintenant pouvoir mettre des mots
ordinaires sur la diversité des familles et les situations de dizaines de milliers d’élèves dont un des parents,
ou les deux, est un « homoparent ». Depuis quelques années, certaines fictions télévisées et programmes
tous publics présentent des homosexuel-les de façon positive. Les médias relatent aussi bien les
revendications d’égalité des droits – comme le mariage – que les agressions et crimes homophobes. Les
élèves peuvent en parler à l’école, demander des explications. L’institution ne peut rester muette.

>> page 14 du rapport eduquer-contre-l-homophobie-des-l-ecole-primaire-2013-30-05.pdfeduquer-contre-l-homophobie-des-l-ecole-primaire-2013-30-05.pdf (3.63 Mo)

 

le plus important est que , en gros, on va faire tout cela dans votre dos, sans vous prévenir...

 

<<  
 

L ES PARENTS
Est-il utile d’informer les parents ? S’il s’agit d’une séquence isolée et ponctuelle en réaction à un
événement (insulte dans la cour) ou d’un travail sur un livre particulier en lien avec d’autres livres (travail
sur les familles par exemple) sans doute pas. S’il s’agit par contre d’un ensemble de séquences permettant
d’approfondir la question, il sera probablement utile d’évoquer le thème choisi lors d’une réunion avec les
parents et de préciser les raisons qui ont amené l’enseignant ou l’équipe à ce travail. Entendons-nous bien,
non pour demander une autorisation, mais pour informer en amont afin d’éviter des réactions de surprise ou
d’incompréhension.

>> page 46 : Faut-il prendre des « précautions » ?  eduquer-contre-l-homophobie-des-l-ecole-primaire-2013-30-05.pdfeduquer-contre-l-homophobie-des-l-ecole-primaire-2013-30-05.pdf (3.63 Mo)

 

voici le lien avec les livres qui seront lus à vos enfants:

page 54, dans: Fiches pédagogiques

vous trouverez (entre autre) 

Papa porte une robe / nb pages 76 / ●GS ●CP ●CE1 / Stéréotypes de sexes / 1 ou 2 séances  / Lecture   Éducation artistique

à lire sur ma page: Papa porte une robe

Journal de Grosse Patate / nb pages 99 / ●CM1 ●CM2 /  Discrimination / 12 séances / Littérature, théâtre

sera mis en ligne très prochainement ...

 et voici, toujours dans se même rapport,  le lien avec L'ABCD

<<  
 

Ressources pédagogiques nationales ou internationales

(...)

ABCD de l’égalité
Le programme « ABCD de l’égalité » sera expérimenté à compter de la rentrée 2013 dans plusieurs
académies. Il s’agit de faire prendre conscience aux enseignant-es de la force des stéréotypes liés au sexe
qui engendrent des inégalités dans les parcours entre filles et garçons et plus tard entre femmes et hommes
et de leur permettre de conduire auprès des élèves de primaire des actions de sensibilisation et
d’apprentissage de l’égalité entre filles et garçons.

>> page 191  eduquer-contre-l-homophobie-des-l-ecole-primaire-2013-30-05.pdfeduquer-contre-l-homophobie-des-l-ecole-primaire-2013-30-05.pdf (3.63 Mo)

 

 

 


 et pour finir, un citation diantrement prémonitoire d'Orwell. 

<<  
 

On pensait d'ordinaire que le socialisme était une sorte de libéralisme augmenté d'une morale.
L'État allait prendre votre vie économique en charge et vous libérerait de la crainte de la pauvreté,
du chômage, etc.,
mais il n'aurait nul besoin de s'immiscer dans votre vie intellectuelle privée.
Maintenant la preuve a été faite que ces vues étaient fausses.

>> George Orwell (Literature and Totalitarianism, 1941)

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site